Temporal Origine
Hey ! Le staff vous souhaite la bienvenue ici! Si vous êtes un invité, nous vous invitons à lire le Règlement et le Contexte pour, peut-être, nous rejoindre! Si par contre vous êtes déjà inscrit, nous vous invitons à aller lire les nouveautés <a href="http://the-eternal-hope.forumactif.org/t208-nouveautes">ici</a> et à aller vous recenser <a href="http://the-eternal-hope.forumactif.org/t209-recensement-general">ici</a>. Bonne navigation à vous!



 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Carlos O'Connor

avatar
Amnesia™Fonda Crazy & Cuddle
Messages : 324
Papattes : 2295
Date d'inscription : 04/03/2013

Vot' Perso'
Noms: Chiméra - Esmée
Relations:
Meute & Grade: Pyros ~ Bêta - Diamant ~ Alpha
Voir le profil de l'utilisateur http://the-eternal-hope.forumactif.org
MessageSujet: Carlos O'Connor Mer 13 Mar - 23:11

Charles O'Connor
Joué par : LIBRE



Personnage créé par : Rose
Nom/Surnom: Carlos O'Connor ou Charles
Âge : 18 ans
Sexe : Masculin
Race : Humain
Origines : Espagnoles et Anglaises



Caractéristique physique
Ce jeune homme pourrait être qualifié "beau de visage". Sur sa frimousse, ronde comme une lune, se tracent des traits extrêmement fins. Quelques uns le verraient comme un androgyne, mais son visage se rapproche plus de celui d'un enfant que de celui d'une femme. Sur cette belle petite bouille se découpent deux grands yeux, bleu pâle. Ceux-ci sont aussi fuillants que deux petits louveteaux apeurés, se perdant dans le lointain dès qu'il est seul... ou même, quand on est en sa compagnie. Lorsqu'on s'approche de lui, ces si ravissantes prunelles claires ne nous regardent jamais de face, préférant se poser sur un univers à lui seul. Ses yeux sont cachés par de vielles lunettes rondes, de bordures cuivrées, lorsqu'ils s'égarent dans la lecture. Des cheveux noir de jais encadrent son visage comme le ferait une bordure de portrait. Cette chevelure douce comme du velour lui retombe près des yeux, rehaussant la couleur de ses iris. Lorsque le soleil se reflète sur eux, leur noir prend des teintes de bronze.
Sa tête est soutenue par un corps frêle. Grand, certes, mais si maigre... Ses jambes sont aussi fines que celles d'un faon, on se demande comment elles parviennent à le soutenir. En rajoutant sa pâleur, on croirait qu'il est atteint d'une grave maladie, mais en croisant son regard rêveur et brillant de vie, l'on est persuadé du contraire. Mais concernant son manque de graisse, l'on ne peut rien penser de positif. Cela le gêne énormément en hiver. La moindre brise peut le faire trembler de froid. Donc on le voit couramment emmitouflé dans des vêtements chauds, en laine de préférence (il est contre le port de fourrures). Ses bras squelettiques sont animés de mouvements désordonnés et maladroits, tout comme sa démarche. On croirait qu'il est toujours nerveux ou toujours dans la lune.
En bref, notre cher Charles est une belle bouille soutenue par un corps qui en est tout le contraire.


Psychologie
Charles est avant tout le "petit garçon dans la lune". Grand dévoreur de livres, il passe la plupart de son temps dans une bibliothèque. Des fictions comme [i]Dom Quixote[/b] aux récits des voyages de Christophe Colomb, en passant par les pièces de Shakespeare, ce jeune homme les dévore à toutes les sauces. Mais lorsqu'il est hors de son jardin secret, il tombe plutôt mal dans la réalité. Même s'il n'a pas de bouquin sous le nez, on le voit toujours rêvasser. Silencieux et énigmatique comme un loup, on ne sait jamais ce qu'il a derrière la tête. Mais derrière ce charmant visage naïf se cache un esprit fin et vif, capable de tirer profit de toute situation. Une vrai aptitude de Moody, sûrement due à sa vie auprès de Rose, l'Alpha de cette meute.
Coupé du monde des humains, a cause de son enfance auprès des loups, notre Charles nous parait anti-social. Timide et mal à l'aise avec les autres, le jeune homme s'entend mieux avec les animaux. Surtout en compagnie d'Angel, sa magnifique Golden Retriever et Satan, le Beauceron de son frère. Dans ses temps libre, quand personne ne le regarde, il court vers la frontière entre le village et la forêt. Son regard se perd dans les bois. Sans jamais se retourner, il fixe chacun des arbres, chacun des buissons, espérant voir un loup passer dans l'obscurité. Quand cela se produit, un sourire discret se dessine sur ses lèvres. Mais quand un bruit suspect le surprend, il prend la poudre d'escampette. En effet, il est un vrai froussard... Une autre conséquence de son brusque retour dans la dure vie des hommes : les règles. Oui ! Ces règles que les jeunes hommes ont tant de plaisir à enfreindre ! Charles les suit, à la lettre. Craignant ce qui lui arriverait s'il venait à les enfreindre, il essaie de ne pas se dévier des conventions.
Il ne fume pas, ne bois pas, ne drague pas, ne se drogue pas... Ce qui l'éloigne encore plus de son demi-frère. Les jeunes de son âge se demandent ce qu'il fait de sa vie. Il n'y connait rien à la vie d'un jeune humain. Qu'est-ce qu'il fait dans sa vie ? Il plane, et ceci sans l'effet d'aucune drogue. Il vole vers un monde qu'il s'est battit lui-même. Quand il est confronté à une mauvaise situation, dans son monde, elle se résoud en un clin d'œil. Chaque petite faille de la vie disparaît dans son imagination, et c'est en s'y inspirant que Charles espère construire un monde meilleur. En se basant de l'utopie qu'il s'est fabriqué de toute pièce, le jeune homme développe des stratégies pour arriver à ses fins. Son principal objectif : que les hommes cessent leur chasse au loup et comprennent que ces animaux doivent continuer à sillonner les bois. Ainsi la nature en a décidé, et ainsi cela doit rester. Ceci est son seul point commun avec Alexandre, et le but auquel il se battra sans relâche. Enfin presque...


Mémoires
Carlos O'Connor est né d'une mère espagnole et d'un père hispano-anglais, dans ce petit village dont nous connaissons bien. Ses parents lui donnèrent toute l'affection nécessaire à un enfant heureux, mais cela ne suffisait pas pour lui : il voulait gagner l'amour de son demi-frère, révolté par le second mariage de son père. En effet, l'homme lui racontait son voyage en Amérique, aux côtés de Christophe Colomb (ce qui allumait des étincelles dans ses yeux d'enfant), et sa première grande conquête amoureuse : une sublime amérindienne. C'était de leur union où était né Alexandre. Pour gagner le respect de son grand-frère, le petit Carlos jouait les caïds. Il bombardait de pierres toutes bêtes qui se montrait à lui, immitait parfois les bêtises de son groupe... toutes ces actions de vandale qui ne lui ressemblait pas du tout. Mais si cela lui permettait de faire son frère le regarder au moins une fois, pourquoi pas ?

A part cela, sa petite enfance se déroula sans problèmes. Mais lors de la célèbre nuit du 14 décembre, cette nuit où tout ce sang de loup fut versé, quelque chose donna enfin un sens à sa vie. Effrayé par toute cette violence, Carlos s'enfuit de son village pour aller se protéger dans le bois. Caché là-bas, il attendit que l'odeur de la fumée disparaisse totalement de l'atmosphère. Néanmoins, quand l'odeur âcre quitta ses narines, l'enfant s'aperçut qu'il ne retrouvait plus son chemin. Lorsqu'il essayait de se repérer, il ne fit que s'enfoncer encore plus dans la forêt. Égaré, il abandonna ses recherches et pleura à chaudes larmes. Ce fut là que vint une louve au pelage roux. Au début, le garçon mourut de peur ; peut être que cette louve lui infligera les mêmes blessures qu'aux hommes de son village ! Mais bien qu'elle parut ronchonne à première vue, la jeune louve s'occupa de lui comme le fit sa propre mère, ceci pendant presque un an.

Lorsqu'elle le rendit à son village, Charles en tira une leçon dont peu en avait l'idée. L'être humain doit cesser ses barbaries. Comme tout animaux dans le monde, les loups possèdent un point commun avec l'homme : une âme. Âme permettant à une louve de se détacher de sa meute pour s'occuper d'un enfant perdu. Cette partie de notre cœur qui stimule notre bonté. L'homme doit abandonner ce regard méprisant envers ce qui ne fait pas partie de son commun. Comme le dit si bien Montaigne “Chacun appelle barbarie ce qui n'est pas de son usage„ L'homme voit le loup agir en barbare et lui donne de la barbarie en échange. Il s'est emprisonné dans un cercle vicieux qui s'est, peu de temps après, transformé en guerre. Comment finira tout ça ? Qui en sortira vainqueur ? Si tout cela continuait, si l'un des camps ne disparaissait pas, les deux s'effaceront de la planète.

A partir de ce moment, Charles décida de se battre pour la paix entre hommes et loups. Il mît du temps à se réintégrer dans sa famille, mais découvrit que son frère (maintenant un dragueur drogué) avait le même but que lui. Il espérait qu'Alexandre se rapproche plus de lui, non pas pour gagner son respect (il s'était rendu compte que cela était peine perdue), mais afin de s'unir pour leur objectif. L'union fait la force, non ?


Relations


Relation
Alexandre O'Connor, son demi-frère. Il ne s'est jamais bien entendu avec lui, à cause de leurs différences et le rejet de sa nouvelle famille, de la part d'Alexandre. Mis à part ceci, ils ont un point commun : ils sont tout les deux contre le meurtre des loups.

Rose, sa mère louve. L'Alpha des Moodys fut sa sauveuse lorsqu'il était perdu dans la forêt. Elle prit soin de lui avec beaucoup d'amour, selon lui. Mais ce n'est pas tout à fait ça...



Codage by Symphonie



Carlos O'Connor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» Carlos Nunez
» Ecrivain Carlos Fuentes propose protectorat Onusien écart des élites corrompues
» Rusbert de León prensipal asasen Carlos Nerilus anba kod
» Carlos Ruiz Zafon - Marina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Temporal Origine :: « Le coin des personnages » :: « Les postes vacants »-